Il ne tient qu’à nous de construire le monde de demain et celui que nous désirons.

Cela commence par exemple par le fait de préférer un oeuf dur au comptoir, chez soi, au bureau ou à l’étude avec un café ou un quart Vittel au lieu d’avaler un plat américain.

de respecter la place de l’autre en acceptant certaines règles dans les transports qui permettent à chacun d’avoir une place assise et confortable, au lieu de positionner toujours à l’emplacement le plus rapide pour arriver le premier.

De cuisiner soi-même et d’éviter de se faire livrer des colis mais aussi des repas par une personne sur son vélo, utilisant une application téléphonique connue.

d’éviter de tout mélanger et de séparer nos activités pour que celui qui vient possède une vrai importance. Ainsi en posant son téléphone au moment de travailler, d’étudier ou de cuisiner, il est possible de se concentrer sur l’action présente et sur le discours de l’ami venant.

de choisir son mode de transport en essayant de limiter la voiture, le bus et de privilégier le train, la marche ou le vélo.

de ne pas chauffer trop son intérieur, surchauffer l’extérieur et bouillir  corps et esprit d’empressements et ressentiments.

de faire le tri et de donner une place à chaque personne et à chaque chose arrivant dans sa vie sans le jeter, sans le regarder en créant ainsi une nouvelle difficulté pour la collectivité.

La rigueur d’un café noir, d’un verre d’eau plate ou pétillante permet la rencontre, de changer sans besoin de s’isoler de la société.

Partagez !